Anne Techer osteopathe Bussy

PRENDRE RENDEZ-VOUS

avec Anne Techer, ostéopathe à Bussy

Définition et but ostéopathie


L'ostéopathie, un concept essentiel


Terme utilisé pour la première fois à la fin du 19e siècle par Andrew Taylor Still, l’ostéopathie se définit sous plusieurs angles. Elle est en effet une science de l’anatomie et de la physiologie humaine, mais aussi un art qui consiste à mettre en résonnance les connaissances scientifiques et thérapeutiques au ressenti manuel et elle est enfin une philosophie du soin de santé ayant pour caractère essentiel le respect de la structure de l’organisme du patient, de ses lésions et de ses fonctions.

Discipline holistique - qui considère le corps comme un tout -, l’ostéopathie prend en compte les structures anatomiques, les fonctions physiologiques et l’état émotionnel comme trois entités qui interagissent mutuellement et réciproquement. Ce trio est le fondement de la démarche ostéopathique dans la mesure où l’approche diagnostique et l’approche thérapeutique coexistent avec les palpations manuelles de l’ostéopathe.

But de l'ostéopathie


L’ostéopathie vise la récupération des mobilités articulaires, viscérales et tissulaires, en un mot l’harmonie et l’équilibre du corps et de l’état émotionnel. Elle cherche à lui donner ou redonner ses pleines capacités, à savoir une faculté à l’autorégulation et à l’autodéfense. Elle aspire à le faire tendre vers l’homéostasie, c’est-à-dire à rendre au corps son pouvoir d’auto-guérison, en dépit des contraintes extérieures, par la régulation interne des systèmes nerveux, endocrinien, immunitaire...

L’ostéopathie s’inscrit aussi bien dans un processus de traitement que dans une démarche de santé préventive, agissant seule ou de pair avec une discipline médicale.

L’ostéopathie prévient, diagnostique et soigne manuellement, sans altérer l’état de santé du patient :

  • réduction des douleurs

  • traitement durable des symptômes

  • amélioration de l’équilibre corporel

  • évitement de l’aggravation de troubles

  • limitation des dégénérescences

  • diminution des récidives

  • augmentation des aptitudes d’adaptation

  • accroissement des capacités de récupération

  • facilitation de la réadaptation post-chirurgicale

  • prévention des blessures...